Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Amitié Nature Lyon,
une petite histoire dans la grande…

 

1938-1960 : le temps des pionniers

 

1938 : A Lyon suite au regroupement de 3 clubs la nouvelle association prend le nom : « LES AMIS DE LA NATURE de LYON  » (l’organisation avait été créée en 1885 à Vienne en Autriche et en 1912 en France). En France elle est affiliée à la FSGT.

C’est le début d’une belle aventure. Des jeunes, dont certains très engagés dans la vie civile, tels Francisque Jomard, (fondateur de l’Alpina Club) et Georges Lyvet (secrétaire général du club dès 1938), tous deux résistants, seront exécutés par les allemands en 1944.

 

Lors des 60 ans du club Jean Billet a rappelé ces années mémorables :

 « Après l’explosion de joie que fut la Libération, c’est la ruée pendant les week-end de tout ce que nous comptons de pédestres, cyclos, spéléologues et montagnards avides de liberté et d’oxygène. Ce sont les vacances pour tous qui débutent ».

De là, commence une période qui scellera une profonde et chaude amitié entre tous les membres du club. « Ce club fut créé dans le but de faire aimer et connaître la nature, mais non pas la nature pour elle-même, mais pour tout ce qui vit avec elle, l’Homme et son cadre de vie, ses us et coutumes et ses aspirations». Cette conception du tourisme décrite au moment de sa création confère immédiatement un caractère culturel et social aux activités de plein air. Les activités à cette époque étaient principalement la marche, le camping, le cyclotourisme, la montagne et les débuts du ski. »

 

Une époque aussi pour des projets fous, le Kilimandjaro, le Tassili… Des voyages en Europe et au-delà, des rencontres d’autres peuples et d’autres cultures ou plus modestement des vacances en camping, des déplacements en vélo… mais aussi des joies toutes simples comme le plaisir de chanter ensemble (création d’une chorale en 1946).

Pour profiter de la nature et se retrouver le club achète le Chalet des Malettes à Vaugneray, en 1949 une vieille ferme en ruine grâce à une souscription adressée aux adhérents (déjà du Crowdfounding !!!!) Il sera retapé au fil du temps par l’énergie et les compétences des adhérents :

Au-delà de la pratique sportive ce sont aussi des luttes communes, des liens de camaraderie et d’amitié qui se tissent. « … on peut dire que les copains d’Amitié et Nature et les collègues du syndicat ont constitué ma vraie famille » Lina Crétet ouvrière à La Rhodiacéta, syndicaliste et membre du club.

Gérard Broyer, évoque l’esprit qui présidait à Amitié Nature « faire du sport ensemble, mais aussi la convivialité, le partage… ». « En observant les photos, ou en relisant les articles qui çà et là commencent à ressortir des albums ou des greniers, on s’aperçoit qu’avant la pratique sportive l’essentiel est dans la grande joie d’être ensemble pour réaliser quelque chose en commun » Maurice Demiaz. Le club compte alors 500 adhérents.

1960-2000 : Une explosion d’activités

 

Début des années 60, des raisons idéologiques amènent la scission entre deux groupes et la séparation pour certains d’entre eux d’avec la FSGT. Au terme d’une procédure, ces derniers garderont le nom « Les Amis de la Nature ». Les autres prennent le nom d’Amitié Nature tout en restant affiliés à la FSGT.

Les années qui suivent sont un temps nécessaire, pour se recomposer et se restructurer, après cette séparation. Le ski alpin, en pleine explosion amène le club à l’achat d’un chalet à La Toussuire en 1965-66 avec d’autres partenaires dont la FSGT.

Dans les années 80 sous l’impulsion de Louis Bouquain, alors président, le club fourmille de propositions : activités de montagne (en été randonnée, en hiver ski de piste, ski de randonnée, ski de fond, raquettes), activités cyclo (la grimpée des Monts du Lyonnais, mais aussi VTT), activités nautiques (planche à voile, canoë) activité nature (spéléologie, escalade, tir à l’arc, tennis ….)

Une passion commune réunit les participants et Amitié Nature propose « des sports à l’initiative des gens » comme le dit Gérard Broyer.

Pour faciliter la participation des jeunes parents, un « bébé club» est créé pour la garde des jeunes enfants pendant que leurs parents pratiquent leurs activités sportives.

 

Mais Amitié Nature a toujours eu le souci de proposer d’autres ouvertures : « Amitié Nature ce n’était pas seulement un club sportif. On y organisait aussi des conférences sur la nature et le sport mais aussi sur des questions sociales... " Extrait de "Il ne faut pas se laisser faire" de Lina Crétet.

Le club compte alors 600 adhérents.

En 1982 Amitié Nature organise le 1er Jogg’iles à Villeurbanne à l’initiative de Louis Bouquain, Maurice Demiaz, Guy Putavy, Jean François Boucheix et René Picard. Par la suite c’est le Grand Parc de Miribel Jonage qui accueillera cette manifestation avec un nombre croissant de participants entre 2002 (3032 participants) et 2014 (4070 participants) ... Notre slogan au Jogg’iles «Courir pour le plaisir » traduit cet esprit qui nous anime, sport pour tous, chacun à son rythme et son niveau dans un esprit de convivialité.

Les années 2000 : évolution et construction d’un futur

Au fil des années l’on voit se modifier les propositions sportives en fonction des demandes des adhérents. Certaines activités ne figurent plus au calendrier : (activités nautiques, tir à l’arc, ….). D’autres sont proposées épisodiquement (activités de glisse... vélo).

Désengagement et vente de La Toussuire et du chalet des Malettes qui ne correspondaient plus aux loisirs des adhérents

Les activités sportives

Le monde associatif évolue, le public et les pratiquants se tournent vers la compétition et l’explosion des offres marchandes malmène les clubs historiques en les obligeant à évoluer.

La grimpée Cyclo des Mont du lyonnais et le rallye pédestre, programmés depuis de nombreuses années ont été abandonnés. Les pionniers, ceux qui ont porté le club des années durant, ont pris de l’âge. La vague qui a permis la naissance du club avec un engagement à 100% correspond moins à l’état d’esprit des nouveaux adhérents.

Hormis le badminton et les sorties occasionnelles de neige, la majeure partie des propositions tourne autour du pédestre qui représente 70% des personnes pratiquant une activité physique.

La randonnée pédestre s’est beaucoup diversifiée pour répondre aux demandes, ainsi 4 niveaux sont aujourd'hui en place chacun correspondant aux possibilités physiques de chacun..

Un, puis deux groupes de Marche Nordique sont organisés chaque semaine à Parilly. Et même certains samedi.

Les sorties occasionnelles proposées offrent la possibilité de gouter aux sports de neige l'hiver (ski, raquettes à neige) ou tout simplement de profiter plus tranquillement de la montagne, l'été.

Les activités culturelles

Un des éléments singuliers de ces dernières années c’est l’émergence des demandes autour du culturel : animations au club, propositions de sorties culturelles sur la Métropole et la proche région et une sortie annuelle pour la découverte d’un site particulier (Chauvet... CERN...Michelin…).Le nombre de sorties et animations, ces 3 dernières années est en nette progression. Les sorties culturelles affichent complet à chaque fois

En parallèle, lors des soirées « animation » proposées mensuellement, des personnes du club ou leurs connaissances peuvent faire découvrir aux autres leurs hobbys, leurs passions ou leurs savoirs… (Peinture, cartonnage, sophrologie, photo…)

C’est un axe fort des activités, initié par le club. S’y retrouvent des personnes d’âges différents, anciens ou nouveaux au club, participants ou non aux activités sportives. C’est un vrai brassage humain autour de découvertes culturelles et de passions individuelles.

Quel avenir ?

Au travers de toutes les propositions, manifestations anciennes ou nouvelles (Fest’ANL), les rencontres, les moments de partage, de convivialité, d’amitié, se constitue le ciment d’Amitié et Nature. Tout cela se met en musique dans chacune des activités proposées par le club : randonnées, marche nordique, badminton, sorties occasionnelles, sorties culturelles, animations ou lors des temps conviviaux du club.

Et si, depuis 80 ans les cheveux ont blanchi, bien des choses ont changé, mais le socle, lui,  a traversé les décennies.

Durant la période de confinement que nous avons vécu toutes les activités se sont arrêtées. Une seule n’a jamais failli : L’AMITIE ! Durant cette période les liens se sont renforcés entre les adhérents par la création de groupes Whatsapp ou autres échanges virtuels: organisation d’Assemblées Générale Ordinaire et Extraordinaire, ainsi que le concours photo par vote électronique

L’envoi de Chroniques hebdomadaires étaient attendues par les adhérents. Bernadette Besson a proposé un thème d’écriture chaque semaine : « A vos Plumes » qui a permis de révéler de réels talents d’écrivains et de conteurs.

L’avenir Post Covid -19 est en train de s’écrire, nous ne savons pas encore ce qu’il sera.

D’ores et déjà l’investissement dans un nouveau local et un nouveau site Internet font envisager l’avenir avec confiance et optimisme.

Ce qui est certain c’est que l’énergie, le lien, LE SOCLE du club sont toujours présents pour que l’esprit initié par nos précurseurs  perdure.   

Lyon, juin 2020        Bernadette Besson et Patrice Lang

avec la collaboration des adhérents : Jean Billet, Gérard Broyer, Sylviane Thomasson, Yves Dugas.
Photos : Archives du club, Bernadette Desbos.
Extrait du livre « Il ne faut pas se laisser faire » Lina Cretet .